Erreur
  • Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Bignona : les autorités invitées à reconstruire le pont de Djibidione

Djibidione, 10 avr (APS) - Des habitants de Djibidione, dans l’arrondissement de Sindian (Sud), ont appelé les autorités publiques à procéder à la reconstruction de leur pont datant de 1947, qui se trouve actuellement dans un état de délabrement très avancé, alors qu’il sert de ‘’cordon ombilical’’ entre la Casamance et la Gambie.


Ils ont organisé mardi une marche de protestation partie de leur localité pour aboutir à Sindian où ils ont remis au sous-préfet un mémorandum destiné aux autorités invitées à reconstruire ce pont datant de l’époque coloniale.

Les dalles en béton de cette infrastructure se sont depuis affaissées et ont été remplacées par des planches en bois rouge pour permettre aux usagers de la transgambienne de franchir les 20 mètres du bras de fleuve desservant cette zone.

"Le pont a été construit en 1947 par le commandant Touss, de l'armée coloniale. C'est lui qui commandait tout le canton de Bignona. C'est lui-même qui a supervisé les travaux de construction", a rappelé Cheikh Aliou Diédhiou, un notable de Djibidione.

Il a rappelé que Djibidione était à l'époque coloniale un comptoir français où les chalands accostaient pour évacuer vers l'Hexagone de l'arachide et d'autres produits forestiers.

Des fûts bétonnés servant de pieux au pont, menacent de tomber en ruine en raison du poids de l'âge. Des planches en bois et autres ferrailles ont été aménagées sur l'emplacement de la dalle pour permettre aux automobilistes de franchir le bras du fleuve.
Une fois arrivés sur le pont, les passagers sont obligés de descendre des véhicules en raison du danger de la traversée. Ils sont alors obligés de manœuvrer ferme pour ne pas rater les planches en bois rouge qui servent de rempart à l'infrastructure.

"Le pont de Djibidione est un cordon ombilical entre la Casamance et la Gambie, parce que tous les véhicules qui traversent ici vont jusque dans les Kalounayes. Donc c'est un pont qui dessert l'ensemble du Fogny et des Kalounayes", a fait savoir Abdoulaye Diédhiou, le porte-parole des marcheurs.

"Ce pont, en état de délabrement très avancé, construit en 1947, devrait être totalement reconstruit. Mais on avance toujours comme prétexte l'insécurité qui sévit dans la zone en raison de la crise casamançaise", a-t-il dit.

Dans leur mémorandum, les habitants de Djibidione ont également déploré la dégradation importante de la piste de production construite depuis 1987, qui relie leur localité à Sindian, avec des cratères d'un mètre de profondeur. Ils ont plaidé pour le goudronnage de la boucle du Fogny, Koutenghor-Suelle-Katinong-Balandine-Brindiago-Djibidione-Boulighoye-Diacoye Banga-Sindian-Bignona.

Les marcheurs ont par ailleurs invité l'Etat du Sénégal à réhabiliter le forage de Djibidione, non fonctionnel depuis 2007, et à construire d'autres forages à Diacoye Comboly, Diocadou et Diondjy avec extension vers les villages les plus proches.

Ils ont aussi réclamé le fonçage de puits modernes et de mini-forages dans les villages de plus de 100 habitants. Dans leur mémorandum, les habitants ont aussi demandé la construction en dur de toutes les infrastructures éducatives en abris provisoires. De même, ils en appellent aux autorités pour l’ouverture, dans les meilleurs délais, des classes de seconde à Djibidione.

La mise en marche du réseau électrique de Djibidione, installé depuis 2009, la construction de Maisons des jeunes et la finition des travaux de la Maison communautaire, ainsi que la reconstruction de l'habitat des familles retournées, et leur suivi font partie de leurs doléances transmises au sous-préfet de Sindian.

La Communauté rurale de Djibidione, située dans l'arrondissement de Sindian (Bignona), polarise 59 villages avec 13.128 habitants. ‘’Très affectée par la crise casamançaise’’, selon un document remis à la presse, Djibidione est situé à une trentaine de Kilomètres de la frontière gambienne.

Informations supplémentaires