Erreur
  • Cannot retrive forecast data in module "mod_sp_weather".

Ali Haïdar inquiet de la présence des vents sur la route Cap-Skirring-Ziguinchor

Ziguinchor, 20 mai (APS) - Le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Ali Haïdar s’est inquiété de la présence de vents et de tourbillons de sable sur la route Cap-Skirring-Ziguinchor, ‘’un phénomène rare’’ dans cette zone qu’il a imputé aux coupes de bois abusives de la forêt.


''Aujourd’hui, hélas, j’ai observé pour la première fois, des vents de sable et des tourbillons de sable sur la route Cap-Skirring-Ziguinchor. Cela m’a beaucoup inquiété. J’ai vu beaucoup de déboisement, beaucoup de défrichement et c’est assez inquiétant pour la région’’ a-t-il déploré dimanche.
M.Haïdar depuis samedi à Ziguinchor dans le cadre d’une tournée nationale d’évaluation sur les feux de brousse et des bois frauduleux saisis par les services des eaux et forêts.
‘’C’est une vrai menace, parce que quand le vent lessive et nettoie le sable, il n’est plus fertile. Il devient stérile et finit par ne pas être productif. Ce sont des phénomènes qu’on observait dans les régions de Matam, de Louga, dans le Ferlo (nord). Ce n’est pas un phénomène qu’on observe en Casamance’’ a-t-il souligné.
‘’C’est très rare (en Casamance).Si on voit un vent de sable important sur la route menant au Cap-Skirring, ça m’inquiète. Cela veut dire qu’on a tellement déboisé aujourd’hui que rien ne retient plus le vent’’,a dit le ministre de l’Environnement et du Développement durable.
‘’Le vent va emporter le sable, les matières nutritives qui vont nourrir notre agriculture. Hélas, c’est une porte d’entrée pour le désert’’ a-t-il encore déploré.
Il a annoncé que son département compte dés cette saison des pluies trouver une réponse à cette situation en réintroduisant la plante ‘’gnaouli’’ dans toutes les zones. L’objectif, a-t-il dit, est de créer des barrières pour empêcher le phénomène des vents de sable de prendre de l’ampleur.

Informations supplémentaires